Le 14 Juillet. Sa fête nationale, ses feux d’artifices, ses défilés militaires et ses bals…

Nous aussi, nous avons eu envie de faire la fête.

Mais pas pour célébrer la France qui invisibilise, rafle et déporte les migrant.e.s. Mais pas au rythmes des trompettes martiales, non.

Sur des sons plus envoûtants. De la techno au coupé-décalé, en passant par de la musique orientale et afghane. Avec Johan, Irene, Victor, Fanta, Mathias, Jean Dez et Ralph aux platines.

Nous avons été nombreux à rire et à danser, à taper du pied, à nous montrer, le 13 juillet 2016, place de la bataille à Stalingrad.

Ce diaporama nécessite JavaScript.