Tract du pôle LBGT pour la Pride De Nuit 2017 – 23/06/2017

 

Nous, militantEs du BAAM, luttant contre toutes les formes de discriminations, sommes en ce jour de Pride de Nuit en colère !

Le sort réservé à nos sœurs et frères migrant·es LGBT+ (demandeur et demandeuses d’asile et sans-papiers) atteint aujourd’hui son paroxysme en terme d’indignité.

Nos frontières sont assassines, la forteresse Europe ne cesse de renforcer son arsenal oppressif : Frontex pour le bras armé, l’accord Dublin 3 comme instrument juridique, et Eurodac pour le fichage systématique.

À Calais, les violences policières ne cessent de se multiplier. Les migrant·es sont empêché·es de se laver, de s’alimenter et aussi de dormir. Onze associations ont déposé un référé pour obliger l’Etat à respecter ses engagements internationaux. Le délibéré sera rendu ce lundi 26 Juin.

À Paris, la Préfecture et la Mairie ont organisé depuis 6 mois le tri systématique des migrant·es en créant un centre, à Porte de La Chapelle, véritable hotspot au sein de la capitale, faisant de Paris une ville d’écueil au lieu d’être une ville d’accueil. Tous les matins, devant ce centre et à La Chapelle, les migrant·es se font réveiller à coups de matraque et de gaz lacrymogène. Ils et elles sont arrêté·es et placé·es en Centre de Rétention Administratif (CRA).

À l’heure où la Maire de Paris, Anne Hidalgo, veut faire de sa ville « une capitale mondiale LGBTQI protectrice et attractive », les demandeurs et demandeuses d’asile LGBT+ sont toujours confronté·es à la méconnaissance par les institutions de leurs situations et se voient refuser l’asile au prétexte qu’ils et elles n’ont pas réussi à prouver leur orientation sexuelle.

 

Réfugié·es LGBT+, climatiques, économiques, de guerres : même combat, mêmes droits ! 

 

Rendez-vous ce soir à la Fontaine Saint-Michel à 18h #REFUGEESWELCOME

Contact : baam.asso@gmail.com ou baam.lgbt@gmail.com