L’entretien est déterminant car c’est à ce moment-là que tout se décide : il s’agit de convaincre l’officier de l’OFPRA que vous avez besoin de protection.

Il est essentiel de bien se préparer à cet entretien avec une association ou au moins des amis.

L’officier va vous poser des questions pour avoir plus de détails sur votre récit d’asile.

  • S’il ne vous pose pas de questions, parlez vous-même de l’événement qui vous a fait quitter votre pays.
  • Précisez les craintes que vous avez aujourd’hui en cas de retour dans votre pays d’origine (même si vous l’avez quitté depuis longtemps).
  • L’entretien est enregistré, vous pouvez y avoir accès.
  • Si vous avez encore des choses à dire à la fin de l’entretien, dites-les.

Vous aurez un interprète dans votre langue maternelle (précisez votre dialecte).

Vous pouvez être accompagné d’un avocat ou une association si vous le demandez. À ce jour, les associations habilitées à vous accompagner sont : Ardhis, Anafé, Cimade, Forum réfugiés, Coordination lesbienne en France, CQFD Fierté lesbienne, Ordre de Malte.

L’OFPRA doit statuer en principe dans les 6 mois qui suivent l’entretien, mais ce délai peut être plus long.
En cas de procédure accélérée, ce délai est de 15 jours.